Butembo : Les  activités de riposte contre la maladie à virus Ebola  toujours mis à male par l’insécurité et la résistance

Butembo : Les activités de riposte contre la maladie à virus Ebola toujours mis à male par l’insécurité et la résistance

La population de la ville de BUTEMBO bénéficie depuis le dimanche dernier d’une mauvaise qualité du travail de riposte contre la maladie à virus Ebola. Les activités de riposte ont été réduites après une altercation entre un groupe des taximen-moto et une équipe des agents de riposte affectée à l’enterrement d’une femme morte de la maladie à virus Ebola. L’incident s’est produit quand les taximen-moto ont tenté d’intercepté le convoi funèbre. Lors des tirs de sommation de la police un taximen de moto a perdu la vie, touché par balle. Depuis le Dimanche les agents de santé qui travaillent au sein des équipes de riposte sont la cible des menaces de la part des taximen-moto de la ville de BUTEMBO. Ce énième incident démontre à nouveau le problème de l’insécurité et de la résistance au quels le travail de riposte fait face dans les Zones de santé affectés par Ebola dans ville de BUTEMBO. Pendant deux jours ont assisté à la réduction des activités au sein des CTE alors qu’ont enregistré depuis quelques jours à une nouvelle flambée de la maladie à virus Ebola. Selon des sources médicales la ville de BUTEMBO enregistre 15 nouveaux cas de la maladie chaque jour, il s’agit d’une situation inédite, Ebola a déjà tuée plus de 1000 morts depuis son apparition dans la région de BENI-BUTEMBO.

Rédaction