RDC : L’O.M.S très préoccupée par la faible mobilisation de fond pour la lutte contre Ebola au Nord-Kivu

RDC : L’O.M.S très préoccupée par la faible mobilisation de fond pour la lutte contre Ebola au Nord-Kivu

Le directeur général de l’OMS est attendu à KINSHASA au courent de la semaine Dr TEDROS rencontrera le chef de l’Etat Felix TSHISEKEDI pour évoquer les problèmes de santé lié à l’épidémie de la maladie a virus d’Ebola qui prévaut en RD Congo depuis Juin 2018.Dans une déclaration faite à la presse le patron de l’OMS se déclare pendant ce temps très préoccupé par la faible mobilisation des fonds pour l’urgence contre la maladie a virus d’Ebola dans la province du NORD-KIVU . Selon l’Organisation Mondiale de la Santé 148 millions de Dollars sont nécessaires pour poursuivre la riposte contre la maladie a virus d’Ebola en RD.congo main jusqu’est la moins de10 millions de dollars ont été mobilisés pour la cause déplore le Directeur General de l’OMS. Dr TEDROS ADHANOM visitera également pendant sa nouvelle mission en RD. Congo la ville de BUTEMBO et la zone de santé de KATWA ou l’épidémie s’évit pour prendre la mesure de la situation de la riposte confrontée actuellement aux problèmes de l’insécurité. «Je suis très affecté par les rapports faisant état d’une attaque contre un établissement de santé géré par Médecins Sans Frontière installé dans la cours de L’ITAV dans la ville de BUTEMBO a déclaré le patron de L’OMS », « C’est une situation sans précédente: jamais il ne s’est également produit une flambée de la maladie a virus d’Ebola dans de telles conditions, avec une population très mobile et de nombreuses lacunes du système de santé», ajoute le Dr TEDROS faisant état de la situation sur le terrain des opérations . Le Directeur General de l’OMS se félicite cependant des progrès enregistrés dans la lutte contre la maladie depuis le début de l’épidémie « Grace au travail du gouvernement de la RD Congo et de ses partenaires nous avons fait des progrès majeurs. Des centaines de décès, voire des milliers peut-être, ont été évités. Mais la flambée n’est pas terminée et nous avons besoin d’urgence de fonds supplémentaires pour en voir la fin». a déclaré à la presse le patron de l’OMS


Rédaction