Chers députés, pourriez-vous légiférer la loi portant interdiction de la censure de l’internet au pays ?

Chers députés, pourriez-vous légiférer la loi portant interdiction de la censure de l’internet au pays ?

Après des élections qui ont conduit au renouvellement des représentants du peuple au sein de l’Assemblée nationale, plusieurs espèrent voir les choses changer surtout en matière des droits et des libertés.

Au cours des récentes années, la RDC a rejoint une tendance mondiale alarmante de coupure d’internet pour des raisons politiques. Tout cela par manque ou absence d’une loi portant sa protection.

Son interruption est vraiment illégale, le simple fait de couper l’internet, le gouvernement congolais a plusieurs fois enfreint des droits fondamentaux relatifs à la liberté d’expression et de communication garantis par la constitution et d’autres conventions internationales.

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de rependre, sans considération aucune de frontière ; les informations et les idées par n’importe quel moyen d’expression qui peut exister », c’est ce que stipule l’article de la charte africaine des droits de l’homme qui indique que :
« Toute personne a droit à l’information, toute personne a le droit d’exprimer et de diffuser ses opinions dans le cadre des lois et règlements »

Notons aussi que la censure d’internet viole la prérogative reconnue à toute personne physique, par la résolution A/HRC/33/L/20 de l’ONU du 27 juin 2016. Celle-ci condamne toute mesure visant à empêcher ou à perturber délibérément l’accès à l’information ou la diffusion d’information en ligne. Elle invite les Etats à s’abstenir et à faire cesser des telles pratiques et à protéger la liberté d’expression sur internet.

Nos représentants doivent veiller à ce que la connexion internet, y compris les médias sociaux, ne soient plus censurés au cours de cette nouvelle législature. Notre pays doit sauvegarder les principes de transcendance et de liberté d’expression ; qui sont les conditions nécessaires d’un débat apaisé sur la démocratie d’un pays aussi démocrate comme la nôtre. Couper internet à des fins politiques c’est quelque chose d’illicite

Dieudonné Mango dieuman