Dot en RDC : J’ai été vendue par mes parents

Dot en RDC : J’ai été vendue par mes parents

« En Afrique, les hommes adoptent une masculinité toxique par ce que trop souvent ils versent des dots trop couteuses pour avoir une femme en mariage au lieu de donner un cadeau symbolique à la belle-famille ».

Une oratrice dans l’activité (face aux jeunes) de Habari RDC à Goma, plaint le comportement des plusieurs parents dans les cultures africaines qui exigent des sommes colossales d’argent aux jeunes garçons qui cherchent la main en mariage de leurs filles. « Le jour de mon mariage, mes parents ont discuté la dot sur base des billets d’argents, c’est aberrant. La dot c’est un cadeau, pas des frais estimés en dollars américains. La dot devait être donné en nature et pas en espèce ; c’est le cas contraire il s’agit du commerce ». Fustige Claudia NGOWA pendant son exposé de 30 minutes avec quelques jeunes à l’hôtel BUNGWE.

Dans presque toutes les communautés au Nord-Kivu, est de la RDC, plusieurs cérémonies préparatoires et celle du mariage, réunissent les parents et quelques membres des familles du jeune garçon et de la jeune fille. Il existe aussi une journée consacrée à la discussion de la dot : Cette journée qui rassemble les sages de deux côtés des familles donne occasion à ces derniers de discuter le prix. Au lieu d’offrir 14 chèvres en natures par exemple, il faut les offrir en espèce et au prix de 100 dollars par chèvre.

Claudia NGOWA KALASI, jeune femme-mariée face aux jeunes à Goma ce vendredi 31 juillet, fustige aussi le comportement des filles qui ne jouent pas bien leur rôle en période des fiançailles ; le rôle de faire comprendre aux parents que la dot n’est pas un commerce.

La loi congolaise n’a pas prescrit un article sur les règlementations de la dot mais les participants à cette conférence ont suggéré qu’il y ait une loi sur la dot afin de lutter contre la masculinité toxique qui caractérise certains hommes après le mariage.

Face aux jeunes est une activité régulière organisée par la communauté Habari RDC sur différentes thématiques de sensibilisation dans l’objectif de promouvoir des valeurs et apporter des solutions aux différentes difficultés que connaissent les jeunes, en particulier

Ghislain Baraka