Habari RDC par Dieudonné Mango

Alors que la pandémie de coronavirus s’accélère en Afrique, la peur gagne du terrain..."/>
Est de la RDC : le Covid-19 est un malheur de plus !

Est de la RDC : le Covid-19 est un malheur de plus !

Paru sur Habari RDC par Dieudonné Mango

Alors que la pandémie de coronavirus s’accélère en Afrique, la peur gagne du terrain dans l’est de la RDC, ravagée par la violence et les groupes armés depuis des décennies. Une association locale dénommée Amani-Institute ASBL s’est lancé le défi de sensibiliser les déplacés internes aux mesures de lutte contre le Covid-19 et nous alerte sur la situation dramatique du Nord Kivu.

Selon cette association animée par des jeunes volontaires, près de 1000 ménages n’ont pas accès aux soins de santé et à l’eau potable en territoire de Rutshuru. « Il est à craindre que la propagation du virus s’intensifie dans ces zones », indique François Kamate, membre engagé de cette organisation.

Les femmes sont les plus touchées

Pour François Kamate, la crise liée au coronavirus menace particulièrement la participation des femmes aux activités économiques. « Beaucoup de femmes travaillent dans le secteur informel, un des plus touchés par la crise », explique-t-il. Et à un moment où tout le monde est prié de rester chez soi, les femmes sont aussi les plus exposées à un risque de violences domestiques en raison des tensions accrues au sein des foyers.

Plus de violences chez les jeunes

« Les violences ne cessent jamais, même en temps de pandémie », rappelle François Kamate. Et d’ajouter : « Les jeunes qui n’ont pas d’occupation n’hésitent pas à prendre les armes pour partir dans la brousse. » Selon le jeune homme, c’est ainsi que la violence s’amplifie dans l’est du pays. Déjà marqués par tant d’atrocités, les gens n’ont plus d’espoir envers les institutions et le pouvoir. « Et face à une telle situation, ils créent des mythes et de la désinformation sur le Covid-19 », conclut-il.