Goma : l’insécurité fait des nouvelles victimes civiles dans la banlieue de la ville

Goma : l’insécurité fait des nouvelles victimes civiles dans la banlieue de la ville

La population est descendue dans les principales artères de la ville ce mardi 5 mars 2019 dans la Q. MAJENGO et NDOSHO c’était pour dire sa colère après 4 nouveaux cas d’assassinats signalé dans la nuit de Lundi dans la ville. L’un des manifestants a déclaré a la rédaction de « ca se raconte » que 3 personnes ont été abattues dans le Q. MAJENGO un autre a NDOSHO. Les manifestants ont érigé des barricades sur les principales artères du Quartier. La police est intervenue pour dégager la route. Pour la troisième semaine consécutive la population assiste a la dégradation du climat de sécurité dans les Quartiers populaires de la ville de GOMA .Selon des sources proches de la société civile au moins 20 personnes ont perdues la vie dans les Q. NDOSHO, MUGUNGA et MAJENGO pendant des actes de vole a mains armées ou d’enlèvement des civiles menés par des hommes armés non autrement identifiés. La semaine dernière lors d’une sortie médiatique les nouveaux députés provinciaux ont dénoncé la dégradation du climat de sécurité dans la ville de GOMA, ils ont appelé les autorités civiles, militaires et policières a trouver rapidement une solution a ce problème d’insécurité mais force est de constaté que rien n’arrête les hommes qui distribuent impunément la mort a la population.