Goma : Les ressortissants de Beni espèrent à l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri pour un retour définitif de la paix.

Goma : Les ressortissants de Beni espèrent à l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri pour un retour définitif de la paix.

Profitant d’une messe œcuménique tenue à Goma le samedi 1er Mai 2021, qui a réuni les ressortissants du Territoire de Beni des différentes confessions religieuses en vue de commémorer la mémoire des victimes des massacres enregistrés dans ce coin du Nord-Kivu, Norbert Mushenzi, Président du Groupe de réflexion pour le développement de Beni, a noté que le souhait de tous les ressortissants de Beni est de voir le retour définit de la paix peu importe la voie que le Chef de l’État peut empreinte.

« Si l’etat de siège est la meilleure solution légale pour faire cesser les massacres à répétition que les habitants de Beni subissent innocemment, nous saluons cette décision du Président Félix Antoine Tshisekedi. Nous attendons juste le résultat positif sur terrain car ce qui se passe à Beni n’est autre qu’un génocide et toute la communauté internationale doit se pencher sur cette question. » indique Norbert Mushenzi.

Pour sa part, Simon Kazungu, ancien Député Provincial de Beni qui a pris également part à cette messe œcuménique, les militaires qui auront désormais l’administration de la Province entre leurs mains n’ont pas droit à l’erreur.

« Si ils vont faire plus que les civils tant mieux. Nous attendons les retombées de cette décision du Chef de l’État. Entre temps on condamne la répression des marches pacifiques des femmes et des élèves à Beni » argue-t-il

À l’occasion de cette messe œcuménique, une collecte des fonds a été lancée pour assister les familles touchées par cette insécurité dans le territoire de Beni.

À noter que le même samedi 1er mai, Sheik Ali Amini, Président de la communauté Islamique de Beni en charge des cultes a été tué par balle en pleine prière.

Une situation qui suscite encore la peur au sein des habitants de Beni. Par Melis Boasi