Goma: un député initie un mécanisme de lutte contre l’insécurité

Goma: un député initie un mécanisme de lutte contre l’insécurité

C’est au travers l’histoire noire de la situation sécuritaire de la ville de Goma et de la province du Nord-Kivu que la conscience d’un jeune ambitieux de la paix frappe à la porte.

fraîchement ambrasse la politique, juste à son premier mandat de députation, Patrick Munyomo initie une voie de sortie de l’insécurité pour la ville de Goma en mettant en œuvre une campagne de ramassage d’armes et effets militaires détenus illégalement afin de lutter contre l’insécurité urbaine récurrente dans la ville de Goma, une façon pour lui de contribuer à la recherche d’une paix durable et lutter contre l’insécurité qui gagne de l’espace dans la ville touristique de Goma

A moins d’une année depuis la prise de fonction, ce député a réuni tous ses émoluments perçus comme salaire, et a mis à la portée de habitants de Goma, en guise d’encouragement à celui ou celle qui déposera une arme ou effet militaire.

Lancé ce mercredi 11 Novembre 2020, en présence des autorités locales et de la presse, Patrick Munyomo rappelle que cette initiative est venue de la demande de la population de Goma lors de son meeting au stade des Volcans de Birere lors de sa récente vacance parlementaire.

Détenteur d’une fondation qui l’aide à canaliser l’opération et la mise en oeuvre de cette initiative appuyée par le caucus des élus du Nord-Kivu, avait aussi constaté que la circulation illégale des armes reste l’un des éléments majeurs qui causent l’insécurité au Nord-Kivu.
Une initiative qui répond à la vision du chef de l’Etat, celle de pacifier l’Est de la RDC.

C’est donc les initiatives dont la province du Nord-Kivu a besoin pour mettre fin aux tueries, massacres, kidnappings et toutes autres formes de l’insécurité qui mettent en chaos la suite du développement de cette partie Est de la RDC.

« Plein succès à ce projet dont les objectifs restent en faveur du changement et de la paix durable ». Souhaitent au député MUNYOMO, plus d’un témoin du lancement de cette campagne

Dieudonné Mango