Melis Boasi

C’est une première en province du Nord-Kivu, les Diplômés d’État ayant obtenu à partir de 50% aux Ex..."/>
Nord-Kivu : Grace à la Bourse Malkiya de Rodriguez Katsuva, les diplômés d’État s’offrent une grande opportunité de poursuivre avec les études universitaires

Nord-Kivu : Grace à la Bourse Malkiya de Rodriguez Katsuva, les diplômés d’État s’offrent une grande opportunité de poursuivre avec les études universitaires

Par Melis Boasi

C’est une première en province du Nord-Kivu, les Diplômés d’État ayant obtenu à partir de 50% aux Examens d’État et peu importe l’année d’obtention du diplôme, ont désormais la chance de poursuivre avec les études supérieures et universitaires dans les Universités Publiques comme privées du Nord-Kivu et du Sud-Kivu dès cette année 2021.

Cette opportunité de la Bourse Malkiya est offerte par Rodriguez Katsuva, un Jeune journaliste, écrivain et blogueur du Nord-Kivu animé par le souci d’accompagner l’élite congolaise vers l’émergence car l’avenir de la République Démocratique du Congo en dépend.

« Les candidatures sont lancées depuis le 1er février 2021 et ça va aller jusqu’au 14 février. Après un jury ne va sélectionner que 30 meilleurs postulants qui vont bénéficier de ces avantages liés à la prise en charge de leurs études supérieures par nos frais.

Nous voulons démontrer que comme jeune congolais qu’on peut aussi appuyer tant soit peu les jeunes intelligents qui peuvent servir le pays demain. On ne doit pas tout attendre de l’État Congolais. Les initiatives privées doivent nous animer nous comme jeunes surtout pour préserver des cerveaux intelligents » note Rodriguez Katsuva

L’État Congolais appelé en appui

Une initiative saluée par les Gomatraciens et tous les habitants du Nord-Kivu et même ceux du Sud-Kivu.

« Il y a des potentialités intellectuelles au Nord-Kivu à promouvoir en dépit du contexte sécuritaire. Ce jeune qui a eu cette initiative mérite bien l’appui des autorités Étatiques pour que cela soit continuel pour les générations futures. Et les Universités qui ont accepté d’accueillir ces crèmes intellectuelles sont à remercier.

Le critère de 50% ou plus pour accéder au test est vraiment innovateur car il y a ceux des diplômés d’État qui reçoivent 50% mais qui se distinguent dans des Universités plus que ceux qui ont eu plus de pourcentage.

C’est bien lorsqu’on donne la chance à tout le monde de postuler » indique pour sa part Rachel Kanyere, une enseignante de Goma.

Dans la foulée, l’un des initiateurs de Congo Check a annoncé la mise en place ce mois de Février à Goma de la Radio dénommée « Mtetezi » qui va se pencher sur des thématiques d’information continue axée sur les droits humains.

« Après l’approche académique, l’un des grands projets de Congo Check c’est donc cette Radio Mtetezi Fm que nous amenons à Goma qui va faire la promotion de l’éducation » conclu Rodriguez Katsuva.

À noter que Congo Check est un média en ligne spécialisé à détecter les fausses informations et à en livrer les bonnes auprès du public en cette période où les rumeurs circulent dans des réseaux sociaux du jour au lendemain.