Pour Denis Mukwege, la situation  politique actuelle  demande une rupture avec le passe

Pour Denis Mukwege, la situation politique actuelle demande une rupture avec le passe

Après une entrevue en deux temps avec le Président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans le cadre des consultations présidentielles, Dr Denis Mukwege a déclaré à la presse que la situation politique actuelle demande aux dirigeants une rupture avec les antivaleurs, les pratiques de corruption et un changement de gouvernance.

Dans son débriefing, le Prix Nobel 2018 a aussi exprimé au chef de l’Etat son vœu de voir réhabilité le rapport Mapping des Nations-unies ainsi que la nécessité d’une nouvelle cartographie.

Dr Denis Mukwege a également demandé au Président de la république de s’impliquer personnellement dans la lutte contre l’impunité.

Pour cela, a-t-il dit, le Président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo devrait écrire au Secrétaire général de l’ONU Antonio Gutteress afin que celui-ci saisisse le Conseil de sécurité afin d’obtenir la création d’un Tribunal Pénal pour le Congo. Enfin, Denis Mukwege a appelé à une réforme institutionnelle. Au sujet de la coalition FCC-CACH, le Prix Nobel 2018 a été clair: « la coalition ne peut pas être un oasis des personnes impliquées dans les antivaleurs », a-t-il déclaré.

Dieudonné Mango