Premières règles de filles africaines

Premières règles de filles africaines

Ce 31 juillet à l’occasion de la journée panafricaine de la femme, je vous propose ces quelques lignes pour une bonne hygiène et éducation sexuelle sur la menstruation :

Les premières règles arrivent généralement entre 11 et 15 ans. Et ces règles sont souvent irrégulières pendant les premiers mois, peu abondantes et leur couleur ne varie toujours qu’entre rouge et marron. Elles durent entre 2 et 7 jours et reviennent environ tous les 28 jours pour les réguliers. Ses règles restent normales 40 ans durant, avant que la femme atteigne sa ménopause.

Au-delà de la difficulté d’accès aux hygiéniques pour certaines, l’éducation a également un rôle à jouer là-dessus. Malgré le défi de considérer ces genres de thèmes ou sujets pour plusieurs comme tabou. Et sont nombreuses de ma ville Goma, qui ne sont pas éduquées sur leur santé sexuelle et reproductive ( SSR ), et ne savent donc pas ce qui se passe exactement lorsque leurs ménarches arrivent. Certaines connaissent dès leurs premières règles des informations fausses sur les menstruations, ainsi donc les privant d’une hygiène intime décente pendant ces périodes.

Éduquons les, parlons-en avec les jeunes.



‘’Parler des règles menstruelles en famille est essentiel pour que chaque jeune fille puisse vivre ses ménarches sereinement et savoir ce qui se passe pendant cette période dite rouge’’, a dit Magloire Mutulwa, jeune ambassadeur du programme JeuneS3 en RDC.

Hygiène Menstruelle, pour une fille respectable.



La plupart des jeunes filles menstruées de mon pays et comme celles-là d’Afrique, ont besoin d’utiliser des protections hygiéniques pour récolter le sang menstruel; lège médicale, papier hygiénique, cotonneux, et pour ne citer que cela. Malheureusement, la plupart n’a pas accès à ces produits hygiéniques, ou n’ont pas de toilettes un peu modernes pour s’en arranger.

Dans ces cas précaires, elles doivent se débrouiller comme elles le peuvent, et la plupart du temps, la seule solution est de rester à la maison. Avez-vous l’occasion de faire un don? Pensez à des protections hygiéniques, il y a un réel besoin constaté à Goma, dans le quartier périurbain de Mugunga.

Que pouvons-nous faire réellement pour palier à ce manque d’éducation et d’accès aux produits de protections hygiéniques en RDC en particulier et en Afrique en général ?

Lebon Kasamira